57Sur un plan plus sentimental, on ne peut pas empêcher de pen ser que les ruines et extermination massive qui résulteraient de épuisement de la production arncments des deux blocs de pa opposés (ce qui est la cause ordinaire de la fin une guer re nous font un devoir impérieux de tout mettre en oeuvre pour que la défaite de notre gouvernement soit accélérée et soit due autant et davantage la lutte révolutionnaire, qu a la destruc tion provoquée par adversaire.
CONCLUSION: Pour les staliniens qui liront ces perSpectives dé faitistes, il ne fera aucun doute que nous sommes des agents de Hitler;aussi avons nous clairement conscience que les balles qui ont abbatu les Poumistes et les Amis de Durutti en Espagne, nous seront plus forte raison destinées dès que Union Sacrée aura donné aux Thorez, Duclos et Cie. le pouvoir légal nécessaire.
Les flics de réserve, formés l école du GPU seront le principal rempart de la bourgeoisie contre le mouvement révolutionnaire qui naîtra dans le chaos du massacre mondial;mais cette armée gnoble de la répression se verra encore renforcée par les trahi sons déguisées, par inertie et hésitation de tous ceux qui acceptent de participer la propagande contre le danger du fas cisme international et pour la défense de U. Car il faut bien le dire, si, pour les staliniens nouslsemblons des agents de Hitler, nous passons peur des fous aux yeux des Pivertistes, des Trotskystes, des anarchistes qui réclament et réalisent chaque fois qu ils le peuvent le Front Unique avec Jouhaux, Thorez et C0.
Ceux qui font le Front Unique avec le drapeau tricolore au Mur des Fédérés (Pivertistes, Trotskystes), ceux qui réclament un gouvernement Blum Jouhaux Thorez (P. I), ceux qui se solidari sent avec Te? fig Kaî Tchek ou avec Pietro Negrin, combattront sur un autre front et pour une autre cause que nous, qui pousserons au défaitisme devant les armées de Hitler, Mussolini ou de tout autre ennemi. Il y a en effet pas de milieu, même si les p0si tions réelles se cachent au milieu de phrases confusionnistes: on collaborñ avec Jouhaux et Thorez, sinon, on les combat par tous les moyens et en tout temps;on veut la défaite se son pays si non on souhaite que celle de ennemi ;on proclame que en nemi est dans notre pays, sinon, on hurle au danger de hégémo nie hitlérienne. Quant n0u5, nous ne crions pas contre Daladier et contre Hitler, mais contre Daladier, Blum, Thorez et Jouhaux;c est cela que signifie ennemi est dans notre pays. est une démagogie et une tromperie ignobles que de dire:nous sommes pour le défaitisme révolutionnaire si dans le même temps on désigne aux masses ouvrières comme un danger ennemi contre lequel la bourgeoisie prépare la mobilisation;si, en cas de con flit on apprête se solidariser l un des pays, Espagne, URSS, Chine qui feront partie des blocs impérialistes.
Nous acceptons aucun compromis entre antifascisme patriote et la guerre civile;nous voulons la défaite de notre pays;les discours, les mots ordre ultra gauches ne parviendront pas masquer la position de ceux qui osent ou ne veulent pas se prononcer clairement.