45férence que les capitalistes se préoecupent fort peu de son en tretien. Le gouvernement accorde seulement certains chômeurs, sous des conditions encore plus incer aines, des allocation ai de publique modiques qui sont autant aumônes ressenties comme telles. Dans cette situation infériorité, le travailleur inoccu pé, dans son isolement, devient vite un marginal qui peut aussi bien servir de clientèle électorale pour candidats de gôche et staliniens que de pivôts de futures bandes armées de type fas ciste.
Mais le chômage, contenu un certain niveau, en représente pas moins un facteur de paix sociale, une marge de sécurité pOur le marché du travail, un moyen de pressiOn qui tend faire auge menter le taux de plus value. Lorsque le capital accroît rapidement. la concurrence entre les travailleurs croît incomparablement plus vite, les occasions emplois, les mOyens existence de la classe laborieuse diminuent pr0por tionnellement davantageçet cependant, la croissance rapide du capital est la con dition la plus favorable au travail salarié. Marx, Travail salarié et Capital. p229, La Pléiade, Il représente la surpopulation relative des Etats déveloPpés l époque de automation et de la rentabilité agricole et com merciale. Les prévisions de Marx au sujet de évolution indus trielle se sont réalisées pleinement. Le développement de la gran de industrie, la concentration industrielle, extension du capita liËme sur tout le globe, tout cela est produit comme il avait pr vu.
Le prolétariat industriel est accru une façon formidable, et est concentré par centaines de milliers dans les zones in dustrielles et minières. Dans agriculture également est pro duit le phénomène de centralisation ïui a dépossédé les petits propriétaires. Les tendances vers expropriation des petits pro ducteurs as été contrecarrées par les diverses formes de coopération. Ainsi, les couches de petits paysans, artisans et com merçants viennent augmenter les rangs de armée de réserve in, dustrielle, aux côtés des petits bourgeois intellectuels en sur nombre. Ces chômeurs constituent le niveau le plus bas de la qualification professionnelle, et seront le plus souvent employés pour des travaux saisonniers, les plus pénibles et les moins payés. La prolifération des entreprises de travail temporaire dans toute ville de quelque importance en dit long sur ce phénomène et sur son exploitation par les milieux industriels.
Car il faut attendre 1es périodes de pleine crise pour que le