5 A, anAœIo v INTERNATIONALE.
Le monde moderne est une immense. arène où tous. les affrontements semblent être régis que par la loi de la jungle.
On peut évidemment y déceler 1a lutte de individu contre ses semblables et tout ce qui représente la société et ses contraintes.
Mais est là un aspect trop simpliste, car il y a avant tout la lutte des classes dont on sait qu elle conditiOnne évolution des sodiétés humaines. Les classes se sont formées au fur et mesure que certains individus et groupes hommes appropriaient et se transmettaient des fonctions, des biens, des territoires, et plus tard lorsque la production et échange de. marchandises devenaient les bases essentielles des rapports entre les hommes, pour aboutir au capitalisme qui a réduit la force de travail elle même une mars.
chandise. A cette lutte des classes ajoute un autre aspect du monde moderne, une autre contradiction de la société capitaliste, est, la concurrence entre entrepreneurs capitalistes, entre. groupes de fir mes industrielles ou financières, entre monopoles protégés par des Etats natioanaux dont la fonction consiste imposer exploitation capitaliste l intérieur et favoriser expansion l extérieur.
Au stade de impérialisme, la concurrence intérieure est considérablement réduite. tantvla concentration est grande, Par contre, la concurrence au niveau des grandes puissances impérialistes a pris des proportions gigantesques, entraînant par deux fois le recours la guerre mondiale. 0ette lutte entre impérialismes pèse lourd danS les objectifs que sont obligés de se fixer les Etats, elle a pour effet accélérer les tendances la concentration des pouvoirs, el le agit comme facteur important dans la mise en place de structures appropriées cet affrontement, elle contraint les Etats dévelop per les industries armements un rythme infernal. En réalité, du fait des guerres limitées et de ce que on a appelé la guerre froi de, les super Grands et de nombreux pays de moindre importance vivent en relative économie de guerre, ce qui implique un. taux exploita tion élevé des travailleurs. Si nous écartons, arbitrairement il va de soi, aspect lutte des classes au sein de chaque nation, de chaque Etat, pour analyser seu lement aspect expansion, rivalités économiques, préparation, menaCe et réalité de la guerre, nous fixons ainsi les limites de notre su jetzla situation internationale.
25ÂÊEË êBEÉËÀÊËÊSQEËË ËÊÊEEÊÆQEËËM.
Un nouveau partage du monde résultait, en I945, de la deuxième grande. erre du siècle. Qu en reste il? Quels sont les changements provoqu depuis par inégalité de développement des pays impérialistes, vainqueurs et vaincus, par la naissance un nouveau Granè, la, Çhâne, et par la constitution Etats nationaux au sein du TiersMohde.
Voyons rapidement les faits. Aux lendemains de la guerre, depx