des augmentations de salaires, par des avantages sociaux et par la distribution de nourriture et autres narchandises(des arti cles dans le Journal Populaire et dans le Drapeau Rouge. ont des intérêts qui sont très étroitement liés avec la pro duotion(à lire des formulations semblables dans un appel un comité pro maoïste de Schangäi. suivant toute une série de témoignages de la rue, se distin guent des masses par des vêtements plus soignés et un style de vie qui est ni prolétarien ni paysan; nexprinent des opinions qui sont crsctérisées par les maoîstes avec le mot économisme (des articles dans le Journal Populai re et dans Drapeau Rouge. parcequ elles reflètent atmos phère de le vie industrielle et heurtent de front opinion de Mac selon laquelle le travail politique forme le sang du tra vail économique. tendent quelque chose qui (selon leurs adversaires maoîstes. aura pour résultat que le lien entre la dictature grol tçrien ne(vcut dire:la dictature du parti)et le système soc ialiste (veut direzle capitalisme Etat)sera rompu.(des articles dans le Journal Populaire et Drapeau Rouge )e De tout ce qui précède les adversaire de Mac donnent impres sion un groupe qui sort la fois des cerclos(officiels)du parti et de la vie industrielle;un groupe qu on peut caracté riser comme des managers qui a une puissance financière, qui dispose des produits de la production industrielleÇde la nou rriture et des autres marchahdises)et qui peut fixer(évidem nent)le volume des salaires et des avantages sociaux.
54. Plus image des adversaires de Mno devient claire, plus on les reconnait distinctement comme nenbres de la classe nouvel le. Les divergences réelles, sociales, veut dire pratiquement entre eux et le pirti en effet correspondent exactement aux divergences théoriques entre le parti et les littérateurs du type Wou Han ou Teng TO. évidence que Xou Han au début des années 60 était pas seulement un écrivain mais en même temps aussi maire adjoint de immense ville industrielle de Schangaî,