effet quoi peut bien servir la loi qui gouverne la création une aimantation dans le fer par un courant électrique si on a pas le capital nécessaire pour fabriquer un électro aimant La classe capitaliste peut approprier les résultats des sci ences parce gulellcmggtientnlçs moyens de production matériels.
Elle a besoin que embaucher des spécialistes, qui se sont personnellement assimilés les résultats scientifiques, et de les contraind e ainsi utiliser leurs connaissances au profit du capital, car ces connaissances ne peuvent porter ies. frùits que comme élément du processus de production, processus que con trolent les capitalistes puisqu ils ont entre leurs mains les moyens de production.
Ainsi la possession de la science est inséparable de celle des moyens de production en général. Il ne faudrait pourtant pas conclure que appropriation de la science par le proleta riat découlerait automatiquement de la conquête des moyens dc production. Il est en effet impossible de considérer que un est la cause de autre. Le prolétariat ne peut conquèrir les moyens de production si, au même moment, il ne peut les mettre en mouvement et les développer encore plus. Cela il ne peut le réussir il ne approprie pas égalcnent la science. appro priation de la science pâr le prolétariat est tout autznt la conseg once que la coggitipn de appropri tion des autres mo. yens de prod ction. Ces deux anpropriations Sont insenarablc ment lieeslup gjies intggrantcs de la memo lutteL La bourgeoi sie a elle pas développes simultanement la science et ap pareil dc production, en relatior une avec autre. Nous re viendrons plus longuement sur ce point plus loin.
Les résultats scientifiques ne peuvent devenir marchandi ses puisqu ils ont pas de valeur échange, et le travail des chercheurs scientifiques ne peut donc fournir de valeur Le salaire do ce travail ne peut provenir que de la plus value est dire du travail non pavé du prolétariat. Il en va de même des instruments, laboratoires, etc. que ces chercheurs utilisent. Tous doivent être payés avec la plus value, est dire partir du fonds accumulation de la bourgeoisie. Le chercheur produira en retour, grâce ces instruments, labora toires, etc. de nouvelles connaissances qui pourront être u tilisées pour améliorer les méthode de production, ct en défi nitive accuuulation du capital. Il en suit que le paiement du travail scientifique et de ses moyens de travail, partir de la plus value, est tout fait conforme au caractère général du système capitaliste.
La science produit de nouvelles connaissances des forces dc la nature et par suite de nouvelles possibilités de les mai triser. Il va sans dire que toutes restriction apportée la diffusion des résultats scientifiques au droit application de ceux ci par exemnle par intermédiaire des secrets de fabri cation ou des brevets invention est, si on la considère ob jectivement, une entrave au développement des forces producti ves. Pourtant, dans le contexte capitaliste, cette restriction un résultat opposé. Chaque capitaliste qui introduit une mé