. chandise, comme il en va, dans le domaine des relations capita listes, de tous les autres oduits du travail humain. Cepen dantla production monopoliste peut par exenple par le truche ment des brevets invention lui conférer, en des cas particuliers et jusqu un certain point, le caractère une mar chandise. Mais ceci est un problème particulier sur lequel nous reviendrons. En énéral la connaissance scientifique est pas une ronrifté rivee. elle est la repriete de la classe bour geoise ans son ensemble.
Bien que produit du travail humain, la science est donc pas un objet échange et, partant, ses résultats ont pas de valeur échange. Malgré tout la connaissance scientifique ne fait pas cxeption la thèorie de la valeur de Marx. Selon Marx la valeur un produit est déterminée par la quantité de travail social moyen qui, au moment de sa vente, serait nécessaire sa reproduction. La science est pas reproductible. elle est produite qu une fois et il en suit que ses résultats ont pas de valeur échange. Les lois de déviation de aiguille sous action un courant électrique, et La production du magnétisme dans un bar reau de fer autour duquel circule un courant électrique, une fois découvertes, ne content pas un liard. MARK, Le Capi tal chapitre XV. Rubel 951)
Donc la science, mis a part le cas de la production de mo nopole, est propriété de la classe bourgeoise en tant que clas ss. En général elle en est même une propriété internationale.
Dans cette étude nous partirons de hypothèse simplificatrice que le capitalisme, en ce qui concerne les formes appropri ation, a atteint un développement aussi parfait que possible. autre part, nous savons fort bien que la suppression de la propriété privée des moyens de production ne signifie pas néce ssairement transition vers une société socialiste généralisée.
Ceci signifie que application des sciences ne dépend en au cune façon, ni du prolétariat, ni des intellectuels qui les pro duisent. Nombre entte eux envisagent leur application des buts guerriers avec la même horreur et la même impuissance que nous. Mais ils en continuent pas moins leur travail, exacte ment comme les ouvriers des usines de unitions. Pour un grand nombre intellectuels les détenteurs des moyens de production ne sont que des parasites unitiles. Ces intellectuels se considérent comme les véritables porteurs de la connaissance sci entifique et, selon eux, est de cette connaissance que dépend le bon ou le mauvais fonctionnement du tende entier. mais bien que cette connaissance soit leur propriété personnelle et pas celle des capitalistes, ils sont incapables empêcher ceux ci de se appropricr, une manière tout fait capitaliste. En 15 Si cependant, on voulait considérer enseignement comme reproduction de la science, il ne faudrait pas perdre de vue que la production scientifique initiale en est absoluement différente et par ses méthodes et par Ses moyens.