L21 revolutioii russe tut cependant menee sous la bannière ou marxisme et Etat bolchevik est considéré généralement comme un régime marr xiste. Le marxisme et bientôt le iiiiirxisnic lèniriisme stalinismc restèrcni idéologie du Lup al me Etut russe. est pour montrer que signitie réellement le it marxisme l) du le iiiisme que Pannekoek entreprit un examen ique de ses. fondements philosophiques en publiant en 1938 son Lénine philosopher Lién lne avait exprime ses idées philosophiques dans Matérialisme et empiriocri cisme, paru en russe en 1908 et traduit en allemand et e il anglais en 1927. Autour de 1904.
certains socialistes russes. Bogdanov en particulier, étaient tournés vers la philosophie naturaliste occidentulb, notamment vers les idées de Ernst Miich qu ils essayaient de combiner avec le marxisme Ils eurent quL lqu influence dans le Parti socmliste russe, et Lèiiine eriipluyfl o lu détruire en attaquant sa source pliilosophiqui. Murx avait iippelé son système de pensee maté riullsme, sans donner a Ce terme un sens Dhllü. sophique. Il visait simplement la base matérielle v.
de toute existence et de toute transtnrnizition sociale. Pour en arriver a cette conception. il rivait rejeté aussi bien le matérialisme philosophique de Fuerbar que idéalisme spéculatif de Hesel.
Pour le matérialisme bourgeois, la riiiturc est une réalité objectivement donnée et homme de ter miné par des lois naturelles, Ce qui tiiigue le matérialisme bourgeo du matérialisme historique est cette coniruil ion directe de individu et de la nature ealei iclire, de incapacité de Voir, dans la société et dans le travail social, un aspect indissoluble de la èallie totale.
Le matérialisme bourgeois et la philosophie naturaliste avait soutenu ses débuts que expét rienue sensorieili bine de activité intellectuelle, permettait aboutir i une connaissance absolue de la alité physiquc. constituée prétendument par la mat e. Du leur tentative de relier la repi sentaiion matériau. du inonde ohJectif au pio» cessus de la connaissance lui même, Mach et les. positinstes iiizticiit la réalité objectivé de la ma. tiére en niontriint que les concepts physiques ClOlVEliL être uiis ruits partir de expériüncü sensorielle cotise ni ainsi leur iractere subjecr tif. Ceci dérangeait beaucoup Leniiie, étant donne que pour lui la connaissance était uniquement le reflet une vérité obJertive, et qu il y uvuit de vérité que matérielle Îl considérait influence de Much dans les milieux socialistes comme une corruption du matérialisme marxiste. Dans son esprit, élément subjectif dans la théorie (le la ionrliii saline de Mach était une aberration idéaliste et une tentative déliberée du ressusciter obscurantisme religieux, Il est vrai que le progrès de la critique scientii. que avail, au ses interprètes lile ulistes qui pour valent satisfaire les esprits religieux. Certains marxistes se mirent défendre le matérialisme de la bourgeoisie, autrefois révolutionnaire, contre le nouvel idéalisme, ainsi que la nouvelle soience de la classe capitaliste installée au pouvoir. Lenine attribuait une grande importance a ce mit, puisque le mouvement révolutionnliire russe, qui était i la veille un? révolution bourgeoise, utilisait lur y gement dans Sil lutte îdéulogiquc les arguments scientifiques et philosophiques de lu bourgeoisie Critille riziissiiiiie. OPPOSITION LENINE. Ei confrontant attaque de Lénirie contre empiriocnzicisme ave son cnilteilu sCleiztifique Pannekoek révéla non seulement que Lenine avait deioriile les idées de Mach et Avenarius.
inuis aussi qu il était incapable de critiquer leur oeuvre un point de vue marxiste. Léniiie attaquait Mach non point du point de vue du matérialisme historique, mais en se plaçant sur le terrain du matérialisme bourgeois, scientifiquement moins LiéVCiOppû Pannekoek voyait, dans cet emplm du matérialisme bourgeois pour la défense du a. marl. xisule. une preuve supplémentaire du Cilrnctei e mirhourgeois, miepmlétaricri du bolchevisme et de. la révolution russe Blleÿmême. CE matérialisme s uccordmt avec une conception du. socialisme. (mme âhiÿ lemn. ir.